BitShares French ConneXion  

Comprendre BitShares

- Commentaire de la rédaction: cet article très intéressant date d’avril 2014 et n’est donc pas à jour pour toutes les informations. Il est cependant très utile à la compréhension globale de BitShares. Vous trouverez donc des notes vous expliquant les mises à jour de ce dernier dans le texte] -


BitShares est un terme choisi qui englobe toutes les DACs créées et encodées par Invictus Innovations.

Invictus Innovations est une compagnie dirigée par son co-fondateur: Daniel Larimer. Invictus crée des DACs sous la bannière de BitShares. Ces dernières sont distribuées au public et les détenteurs de BitShares PTS ainsi que les BitShares AGS bénéficient d’un pourcentage de ces DACs.


Distributed Autonomous Company (DAC) ?

Bitcoin a créé la première DAC en proposant un service où l’utilisateur n’a pas besoin de faire confiance en une tierce partie, mais à un réseau d’échange entre utilisateurs.

Les DACs sont abstraites, se régulent d’elles mêmes et n’ont aucune interaction humaine pour leur fonctionnement. Elles procurent des services aux utilisateurs qui ont une valeur financière et ceci de manière totalement automatique et systématique. Le terme DAC est une manière de donner un nom à tout projet régulé par un programme informatique décentralisé fonctionnant et se sécurisant de lui même. Ceci en utilisant le programme informatique qui l’a rendu célèbre: la blockchain et son protocole Bitcoin.

Le terme DAC est un concept utilisant une analogie pratique qui aide les personnes à créer une image mentale de ce que le programme fait. Cela aide les personnes à réaliser que le concept du peer to peer cryptographique de la technologie Blockchain ne se limite pas seulement à la monnaie digitale.

Pour ces raisons, les personnes présentes dans le réseau BitShares préfèrent définir le bitshare comme une crypto-action et non une crypto-monnaie. Pour faire simple, gardez juste en tête que le bitshare est mieux représenté comme une « action » plutôt qu’une « monnaie ». En utilisant le terme « action », il est plus facile de changer la perception de cette technologie et d’encourager les personnes à avoir les mêmes objectifs qu’ils auraient si ils investissaient dans une entreprise normale. C’est à dire qu’elles s’enrichissent en étant actionnaires du processus d’une compagnie qui fait de l’argent.

Le modèle d’entreprise de Bitcoin de la distribution de ses tokens et du paiement à travers le « mining » est un moyen élégant et très bien élaboré. Il permet d’obtenir les ressources nécessaires et de les encourager à tout mettre en oeuvre pour la sécurité du réseau, ceci en distribuant la monnaie globalement et équitablement en fonction de leur participation. Étant un nouveau concept, il était nécessaire de créer un modèle de ce type pour donner vie à Bitcoin. Malgré cela, le Bitcoin et les technologies relatives à ce dernier ne sont pas rentables d’un point de vue économique si nous regardons le réseau dans son ensemble. Ceci est dû aux dépenses nécessaires de Bitcoin pour sécuriser son réseau. En effet le « mining » coûte beaucoup plus cher que les frais perçus par Bitcoin pour les transactions. Le manque de ressources est compensé par la création de nouvelles actions (bitcoins) qui dilue la valeur des actions existantes. Ceci n’est donc absolument pas un modèle d’entreprise désirable car bitcoin génère continuellement une perte et créé volontairement de l’inflation pour couvrir ses dépenses.

Les DACs créées par Invictus utilisent, quant à elles, la technologie de la blockchain révolutionnaire de Bitcoin et essayent d’améliorer son efficacité économique et l’ampleur de sa fonctionnalité. Il est donc de mesure que toutes les DACs doivent opérer en réalisant un bénéfice et distribuent leurs profits à leurs actionnaires sous forme de dividendes. Ces dividendes sont attribuées aux actionnaires sur la base du pourcentage détenu par ces derniers dans la DAC et sont efficacement généré en détruisant des actions. Ceci a pour effet d’augmenter graduellement le pourcentage détenu par l’actionnaire au fil du temps dans la DAC. Les actions sont détruites grâce au processus des frais de transaction et d’autres services proposés par la DAC.

Diverses DACs sont prévues pour fonctionner sous la bannière de BitShares. Celles-ci auront pour objectif de cibler les industries dont leurs décentralisations amènera une amélioration dans leur fonctionnement. Voici quelques exemples d’industries qui peuvent ainsi bénéficier de la décentralisation (liste non exhaustive):

# Banque / change
# Assurance
# L’enregistrement des noms de domaine internet
# Le vote
# Le prêt
# Les jeux
# La musique

A première vue il semble que BitShares a pris Bitcoin, l’a renommé en DAC et annonce sa sortie ainsi que nombres d’autres DACS qui font pleins de choses « cool ». Que des paroles, mais rien de neuf non? Nous avons déjà vu ce genre de choses avant et il est souvent préférable d’éviter ce genre d’investissement.

Ce qui suit risque de vous prouver que vous vous faites de mauvaises idées sur ce que l’on peut faire avec BitShares.


Par conséquent qu’apporte BitShares de plus sur l’échiquier?

Avant toute chose, BitShares se dit être une façon plus efficace de sécuriser la Blockchain et de procéder aux transactions tout en procurant un profit aux différents acteurs du processus. BitShares prétend donc délivrer ces services (que Bitcoin fournit par le « mining ») à seulement une fraction de son coût traditionnel, ceci sans prendre le risque de consolider des pôles de « mining » et les coûts associés à la décentralisation.

Le plan de BitShares est de remplacer l’actuel et traditionnel « proof-of-work » (preuve de travail) par une forme pure de « proof-of-stake » (preuve d’enjeu). Pour voir la forme pure d’une chaîne « proof of stake » en action regardez Nxt. La blockchain de BitShares va hériter de plusieurs améliorations apportées dans celle de Nxt mais en utilisant une approche relativement différente. Tout d’abord, au lieu de prêter une somme de crypto-monnaie et partager les récompenses de block comme dans Nxt, BitShares va utiliser un système de délégués ( Delegated proof of stake - DPoS). Les utilisateurs de BitShares vont voter pour choisir les délégués qui assumeront cette tâche. Une autre différence entre BitShares et Nxt est la manière dont ils vont traiter le gros volume de mouvements et d’utilisateurs. Nxt instaure le « transparent forging ». C’est à dire que les utilisateurs vont savoir en avance quels noeuds vont être utilisés pour les prochaines transactions dans la blockchain et ils enverront directement leurs transactions se faire autoriser par ces derniers pour gagner du temps et accélérant ainsi le réseau. Au contraire, dans le système BitShares, ces noeuds seront connus bien plus en avant grâce au système de délégués.

Peu importe la manière dont vous le regardez, BitShares devra donc s’acquitter d’une pure proof of stake pour chacune de ses DACs. Il n’est pas efficace économiquement parlant d’avoir plusieurs proof of work pour chaque projet. Heureusement, « proof of stake » n’est pas vraiment un territoire inconnu. Nxt a déjà prouvé que ce système fonctionne très bien.

Tout en innovant dans sa manière de percevoir la sécurité et vérifier son réseau planifié, BitShares a vraiment de très bonnes idées pour les nouvelles DACs, ainsi qu’un pôle grandissant de ressources pour mener à bien ses projets. Une des premières DACs qui sera lancée sur la plateforme BitShares est celle du système de banque et d’échanges, qui permettra de suivre l’évolution d’une action, son cours et son échange [edit: cette DAC est en fonction depuis fin 2014 sur la plate-forme]. De manière similaire, Mastercoin a proposé des contrats du même type, mais avec l’aide d’une tierce partie, ce qui n’est pas le cas pour BitShares.


Comment y accéder? - BitShares PTS

BitShares PTS est la nouvelle nomenclature de l’ancien « protoshares ». BitShares PTS est une fourche du code Bitcoin qui a été créée le 5 novembre 2013. Il n’y a rien de remarquable ou d’innovant dans BitShares PTS à part le fait que les actionnaires sont garantis d’avoir au moins 10% de fonds dans toutes les futures DAC qu’Invictus crée. La possession de BitShares PTS change constamment de main, il faut donc qu’à des moments prédéfinis, les montants des actionnaires soient notés dans le but d’y percevoir un intérêt. Ces moments sont appelés des « snapshots » et si vous possédez BitShares PTS pendant un snapshot, vous serez en mesure de demander une proportion d’action dans la nouvelle DAC.

BitShares PTC peut être possédé ou échangé. Du au fait qu’il représente un partie d’une future DAC, leur valeur peut être vue comme une prédiction du marché des valeurs combinées de ces futures DACs.


Comment y accéder? - BitShares AGS

Le crowd sale pour BitShares AGS a clôturé en juillet 2014. AGS est un acronyme pour « Angelshares ». BitShares AGS n’a pas de blockchain comme BitShares PTS et les actions ne sont pas facilement échangeables ( bien qu’elles puissent éventuellement l’être dans le futur). Comme BitShares PTS, les actionnaires de BitShares AGS sont également sûrs d’avoir 10% de fonds dans les futures DACs d’Invictus.

BitShares AGS a vu le jour dans le but de créer des produits pour le développement futur de BitShares. 10 000 BitShares AGS sont disponibles à l’achat par jour sur une période d’environ 200 jours, soit par des bitcoins ou des bitshares PTS. Le montant perçu des 10 000 actions libérées chaque jour dépend du nombre total des fonds perçus. Pour demander vos actions dans une DAC en utilisant les BitShares AGS vous avez simplement besoin de prouver que vous possédez la clé privée correspondante de l’adresse que vous avez utilisée pour envoyer les fonds.

Une fois que la vente publique des BitShares AGS est finie, les personnes qui veulent une part dans les futures DACs vont simplement acheter des BitShares PTS sur le marché, vu qu’ils ont exactement le même but mais avec plus d’interactions possibles.

Actuellement il est plus économique d’acheter des parts dans les futures DACs à travers les BitShares AGS même si sur le long terme ils seront difficiles à rendre liquides.


Et en ce qui concerne les DACs créées par une tierce partie?

Pour être plus précis, pourquoi une DAC créée par une tierce partie dans la Blockchain de BitShares déciderait-elle d’honorer le principe des BitShares PTS et AGS pour leur appartenance?

Premièrement, il faut comprendre que Invictus est la seule entité qui essaye véritablement de faire avancer le projet sur l’espace BitShares. Elle a déclaré qu’elle récompenserait les possesseurs de PTS et AGS en leur accordant une participation de 10% à chacun d’entre eux ( Ceci étant un minimum, à l’époque les actions bitshares X furent réparties en 50/50). Il est presque sûr que peu importe le secteur d’activité, Invictus sera la première à sortir une DAC dans chacun des secteurs. Ce qui veux dire que ses concurrents, pour pouvoir prendre du marché aux DACs déjà présentes, vont devoir faire des efforts pour rameuter une communauté déjà acquise. Le meilleur moyen d’arriver à leur but sera donc d’offrir une partie de leur société aux actionnaires de PTS ou AGS.

Je pense que cela est le schéma le plus logique pour le moment et pour quelques temps encore. Mais éventuellement, je pense que les actionnaire PTS/AGS auront de moins en moins d’influence sur le succès des entreprises au fur et à mesure que le marché augmente. Ce qui veut également dire qu’ils auront de moins en moins, voir plus aucune équité dans les projets futurs. Mais si ceci est une interprétation correcte de l’avenir, je reste persuadé que les gens ayant investit dans les PTS et AGS ne seront pas déçus de leur retour sur investissement.


BitShares: la vue d’ensemble

Pour résumer, BitShares est un nom regroupant toutes les DACs originaires du code et des idées d’Invictus qui récompensent les actionnaire de PTS et d’AGS d’une participation à hauteur de 10%. Pour le moment aucune DAC n'a été lancée mais la première, celle opérant dans le cadre du banking et des échanges de stocks sera relachée dans un futur très proche [edit: cette DAC est en fonction depuis fin 2014 sur la plate-forme]. Le succès de l'implémentation de cette DAC fera sans doute de BitShares un acteur très puissant de la technologie Bitcoin 2.0.

Il y aura sans aucun doutes plusieurs DACs dans le futur qui marcheront sous la bannière de BitShares. Chaque projet sera indépendant, avec des créateurs différents, utilisant la Blockchain, avec différents buts et différentes communautés. BitShares PTS et BitShares AGS vous donnent une chance d’investir dans ces projets bien avant qu’ils soient officialisés et cette chance est unique.

Il semble donc que la force de BitShares (et sa faiblesse) est dans la fragmentation proposée. Les bonnes DACs vont grimper au haut de l’échelle alors que les DACs moins bonnes vont chuter et disparaître. L’étendue des possibilités est vaste et le terrain de jeu sera on l’espère très diversifié.

Je garderai un oeil sur vous, BitShares!