BitShares French ConneXion  

Glossaire


AGS : les AngelShares. Ces parts ont été données aux donateurs lors de la levée de fonds destinée à financer le développement du BitShares Toolkit et de la première DAC. Elles sont liées aux adresses Bitcoin et ne peuvent être échangées. Les BTSX ont initialement été distribuées en grande partie aux détenteurs d’AGS.

Asset : le terme anglais pour “actif financier”. C’est un mot abstrait qui désigne quelque chose qui a une valeur économique et qui peut être échangé, il peut être tangible ou intangible.

Blockchain : la blockchain est une technologie informatique. C’est un fichier, constitué d’une suite de blocs, chaque bloc décrivant une liste de transactions. La blockchain répertorie l’ensemble des transactions sur le réseau, et toutes les personnes sur le réseau disposent d’une copie complète de la blockchain. L’ajout d’un bloc sur la blockchain requiert un procédé cryptographique sécurisé. Pour Bitcoin, l’ajout de nouveaux blocs est sécurisé par le PoW (Proof of Work). Pour BitShares, l’ajout de blocs est sécurisé par DPOS.

BitAsset : un asset virtuel, fabriqué dans le marché interne de BitShares et répertorié dans la Blockchain de BitShares, et dont la valeur est indexée sur le prix du marché d’un asset réel.

BitShares toolkit : le code open source qui constitue l’architecture de BitShares, et qui peut être copié pour créer une nouvelle DAC avec toutes les fonctionnalités de BitShares (validation de blocs par DPOS, création d’assets, marché d’échange de ces assets).

BTC : l’abbrévation de Bitcoin, utilisée dans cet article pour désigner les Bitcoin eux même plutôt que la Blockchain de Bitcoin.

BTSX : le nom initial des parts de la principale DAC développée par les créateurs de BitShares (avant le merger)

BTS : le nom actuel des parts de la principale DAC développée par les créateurs de BitShares.

Client BitShares : voir wallet

Collatéral : c’est une quantité de valeur, mise de côté pour assurer le rachat futur d’assets vendu à découvert.

Comittee member :Les membres du comité sont des volontaires bénévoles qui organisent la communauté et proposent des changements ouverts aux votes

Couvrir : couvrir une vente à découvert (en anglais, cover a short), c’est acheter ce qu’on avait vendu (sans l’avoir !). Dans le marché de BitShares, ce n’est que lorsque la vente est couverte que le shorteur récupère le collatéral.

DAC : Acronyme de Decentralized Autonomous Company, compagnie autonome et décentralisée. Une DAC est une entreprise qui n’a pas besoin d’humains pour fonctionner, c’est un logiciel open source qui opère sur une blockchain. Elle rend des services et a pour objectif de reverser un profit aux détenteurs de ses actions.

DPOS : Acronyme de Delegated Proof of Stake. C’est une manière sécurisée et économique de valider les transactions d’une blockchain, en confiant cette tâche à un certain nombre de délégués (101, dans le cas de BitShares) qui sont élus par les détenteurs des parts de la DAC.

Margin call : cela désigne le rachat forcé d’un certain nombre d’assets par quelqu’un qui les a vendu à découvert, suite à la baisse de valeur du collatéral. Sur le marché de BitShares, un margin call se produit lorsque 66 % du collatéral qui assure une vente à découvert est nécessaire pour couvrir. Quand cela arrive, le shorteur subit une pénalité de 5 % sur le collatéral restant après avoir couvert.

Market cap : la market cap d’un asset, c’est la valeur donnée par le marché d’un asset multiplié par le nombre de parts de cet asset en circulation. Autrement dit, la market cap est valeur totale d’un asset sur le marché.

Market peg : c’est un mécanisme inventé par BitShares qui permet de créer des assets virtuels dont la valeur est indexée sur le prix de marché d’un asset réel.

Marketers :Les personnes s’occupant du marketing sont payées par la blockchain à travers les frais de parrainage. En effet pour entrer dans le réseau BitShares il faut passer par un parrain, ce sont les marketers. Par exemple, BitShares French ConneXion en fait partie mais tout le monde peut le devenir à travers le “lifetime membership”

Merger : en général, ce mot désigne la fusion de capital entre 2 compagnies. Dans le monde de BitShares, le merger désigne l’intégration de deux DAC, DNS et VOTE, à la DAC BitSharesX en octobre 2014. A cette occasion, 500 millions de nouveaux BTS ont été émis et distribués aux détenteurs des DAC DNS et VOTE. Le nom de l’asset de la DAC principale (c’est à dire développée par les inventeurs de BitShares) est passé de BTSX à BTS.

Mining : la description de Bitcoin repose sur une analogie avec un métal précieux ; ainsi, les nouveaux Bitcoin sont « minés », dans le sens où des individus (les mineurs) fournissent une grande quantité de travail en l’échange de nouveaux Bitcoin, qui n’appartenaient à personne auparavant et apparaissent ainsi sur la blockchain.

Payrate : c’est le taux de paye des délégués dans BitShares. Cette payrate est un nombre compris entre 3 et 100 %. A chaque bloc qu’il valide, un délégué reçoit un certain nombre de BTS. Actuellement, un payrate de 100 % équivaut à 50 BTS par bloc.

PoW : acronyme de « Proof of Work », équivalent de mining. C’est le système de validation de blocs sur une blockchain le plus couramment utilisé. La personne validant le bloc (nommé le mineur) montre qu’il a réussit à résoudre un problème algorithmique complexe, et qu’il a dû dépenser des ressources pour y parvenir.

PoS : acronyme de « Proof of Stake ». C’est un système alternatif de validation des blocs d’une blockchain. Il consiste à donner un pouvoir à chaque utilisateur proportionnel au nombre de parts possédées.

Price feed : le price feed est le prix de marché d’un asset réel dans le marché interne de BitShares. C’est au rôle des délégués de publier un price feed, et le price feed finalement utilisé est la médiane de tous les price feed publiés par les délégués. Le price feed est utilisé pour calculer le collatéral nécessaire lorsqu’on vend un BitAsset à découvert.

PTS : les ProtoShares. C’était initialement un clone de Bitcoin (et donc basé sur le PoW), qui permettaient d’afficher son intérêt pour la vision de BitShares avant que le système ne soit mis en place. Cela permettait de donner une existence sur le marché aux BTSX, un asset qui n’existait pas encore. Les BTSX initiaux ont été distribués aux détenteurs de PTS et d’AGS.

Shareholders : Shareholders: C’est vous, c’est moi. Toute personne possédant des bitshares possède intrinsèquement un droit de vote. Autant pour voter des “témoins” que voter pour une proposition d’amélioration du système via un “worker”

Short/vente à découvert : vendre à découvert consiste à vendre quelque chose qu’on ne possède pas encore, mais qu’on promet d’acheter à temps pour la livraison. Ce terme est repris dans le monde de BitShares car les BitAssets sont créés de manière similaire à une vente à découvert.

Shorteur : néologisme franglais inventé par votre serviteur pour désigner celui qui effectue une vente à découvert.

Témoins / Witness :les “témoins” sont payés par la blockchain pour maintenir la colonne vertébrale du réseau. Ils vérifient et acceptent toutes les transactions effectuées sur la Blockchain et mettent à jour tous les cours des valeurs de la plateforme d’échange de BitShares.

Wallet : un mot qui veut dire « portefeuille ». Dans le monde des crypto-monnaies, cela désigne le logiciel qui donne à l’utilisateur une interface graphique pour effectuer les opérations sur la blockchain (autrement dit les ordres d’achat, de vente, de transfert, etc).

Worker : pour être considéré comme un “ouvrier” il suffit d’avoir une idée, un business plan, et le proposer à la communauté. Ils seront élus par vote des actionnaires qui décideront du nombre de Workers acceptés ainsi que de leurs salaires et de la durée de leur contrat.