BitShares French ConneXion  

Actifs émis par les utilisateurs


Création de cryptoactions régulées

La plate-forme BitShares propose une fonctionnalité connue sous le nom de “user-issued asset” ou “assets émis par les utilisateurs” qui facilite la construction de modèle économique profitable pour certains types de services. Le terme fait référence à un certain type de token personnalisé qu’il est possible d'enregistrer sur la plate-forme, les utilisateurs peuvent les détenir et les échanger suivant certaines restrictions. Le créateur des assets en question leur donne publiquement un nom, une description et distribue ensuite les tokens, il peut également spécifier certaines conditions propres à ses assets, telles qu’une liste des comptes pouvant détenir les tokens (whitelist) ou les frais de transaction et les frais d’échange


La plate-forme BitShares permet aux individus et aux entreprises de produire leurs propres tokens pour les utiliser dans différents projets. Les cas les plus courants sont:

# Réception de dépôt
1. Connaître ses clients
2. Saisie d’assets
3. Restrictions d’échange
4. Restrictions de transfert

# Part de compagnies
# Tickets événementiels
# Points de fidélité
# Dette d’entreprise et dette individuelle
# Crowd Funding
# Propriété digital
# SmartCoins privatisés (Crypto-monnaies stables)
# Marché des prédictions/de l’information
# Comment profiter de l’émission d’un Asset
# Fee Pools

Il existe une infinité d’utilisations possibles des “user-issued asset”, la régulation actuelle des crypto-monnaies varie grandement d’un endroit à l’autre ainsi qu’en fonction de l’utilisation du token. BitShares met à disposition les outils nécessaires aux producteurs de tokens afin de rester en accord avec toute réglementation relative à la production d’asset.

Vous trouverez ci-dessous quelques exemples de cas d’utilisation des “User-issued assets”


Réception de dépôt

Les banques sont simplement des entreprises chargées de garder à jour une base de données contenant les clients ainsi que le solde de leur compte et de faciliter les transferts entre les comptes de dépôt. Les compagnies comme Dwolla et Paypal servent à produire des reçus pour des dépôts et ensuite à proposer des frais de transfert moins important entre les comptes que les frais proposés par les banques. Avec BitShares il est maintenant possible de transférer ces bases de données internes sur la blockchain, permettant ainsi l’utilisation de smart contracts tels que la place d’échange, les obligations ou le recours à un tiers de confiance pour une transaction.


1. Connaître ses clients (KYC)

Premier cas, le producteur du token doit connaître chaque client. BitShares permet de répondre à ce besoin en permettant l’activation d’une whitelist et d’une blacklist. Plutôt que demander à chaque producteur d’ajouter les clients un à un dans la whitelist, le producteur de token peut spécifier un groupe en qui il a confiance pour se charger de la vérification d'identité. Cela permet aux producteurs de bénéficier de l’effet de réseau des utilisateurs validés sans devoir s’occuper eux même des vérifications d’identités.

Quand un asset est soumis à une whitelist, aucun compte ne peut recevoir ou envoyer cet asset, sans être préalablement enregistré sur une whitelist autorisée. Le solde d’un compte peut être gelé en enlevant ce compte de la whitelist.


2. Saisie d’assets

De temps à autre, il peut arriver que le producteur d’un token soit forcé, par une décision de justice, à saisir des fonds. Bien que cela puisse rebuter les puristes de la crypto-monnaies, c’est une inévitable conséquence des assets basés sur la confiance. Le producteur d’un asset peut choisir de révoquer ce privilège, bien que cela puisse être nécessaire dans certaines juridictions.


3. Restriction d’échange

Le producteur d’assets, qui offre de recevoir des dépôts à la fois en EUR et en USD, peut avoir besoin d’empêcher les échanges directs entre ces deux assets afin d’éviter d’être soumis à la législation concernant les places d’échanges de devises étrangères. Certaines places d’échanges de crypto-monnaies permettent à leurs utilisateurs les échanges entre monnaies fiduciaires et crypto-monnaies mais pas entre les monnaies fiduciaires. Sans cette fonctionnalité, beaucoup de places d’échanges ne seraient pas capables d’émettre leurs assets sur la blockchain BitShares.


4. Restriction de transfert

Un asset soumis à une restriction de transfert permet aux possesseurs de cet asset de l’échanger sur la place d’échange mais ne leur permet pas de le transférer d’un utilisateur à l’autre. Seules quelques place d’échanges de crypto-monnaies permettent à leurs utilisateurs de s’envoyer des fonds d’un utilisateur à l’autre car cette activité particulière est soumise à une toute autre législation sur les transferts d’argent.

L’exemple de la réception de dépôt est probablement le plus important cas d’utilisation des user-issued assets et pourtant c’est aussi le plus réglementé.


Part d’une société

Les échanges de parts d’entreprises sont soumis à de lourdes réglementations mais aucunes de ces réglementations n'empêchent les parts d’une entreprise d’être émises sur un système d’échange alternatif. La réglementation, dans beaucoup de juridictions, demande à ce que toutes les parts soient enregistrées (détenue part des comptes ayant prouvés leur identité). Les parts d’entreprises dans BitShares peuvent être utilisées comme garantie pour une obligation ou dans n’importe quels autres smart contracts.


Tickets événementiels

Les tickets de cinéma, de concert, d'évènement sont un secteur fort peu réglementé où les User-issued assets peuvent servir. Les tickets, pour une représentation, peuvent être émis comme des tokens et ensuite vendus au plus offrant, qui les revendra ensuite. Cela assure aux émetteurs des tickets qu’ils reçoivent autant d’argent que possible dès le début tout en transférant les risques liés à la vente de tickets sur les spéculateurs.

Le jour de l’évènement, l’émetteur des tickets peut geler tous les échanges sur le marché et ensuite permettre aux détenteurs des tokens de s’identifier cryptographiquement à l’entrée.


Points de fidélité

De nombreux marchants à travers le monde offrent des points de fidélité à leurs clients. Ces points sont amassés afin de donner accès à une réduction sur les prochains achats. Ces systèmes de récompenses sont une excellente opportunité d’ajouter de la valeur à un projet en le rendant accessible aux smart contracts de la plate-forme BitShares.


Dette d’entreprise et dette individuelle

De nombreuses entreprises rassemblent des fonds en vendant des obligations. Avec BitShares, ces obligations peuvent être transférables et/ou fongibles, ce qui les rend intéressantes aux yeux des investisseurs.


Crowd Funding

Que ce soit en étant émis comme un reçu pour une vente préliminaire ou que ce soit une IPO, c’est à dire une introduction en bourse, émettre un token est l’un des moyens les plus efficaces de rassembler des fonds.


Propriété digitale

Les licences de software ou les droits de publication d’une musique peuvent être rendus transférables en les émettant en tant que User-issued assets. Chaque copie d’un programme (software) peut vérifier que l’utilisateur possède bien le contrôle du token avant de se lancer. Le software nécessaire au respect de ces licences peut rester fonctionnel, même si l’entreprise qui a émis la licence fait faillite.

Le principe des jeux de cartes à échanger peuvent être synthétisés en créant de nombreux assets limités en nombre. Les jeux en ligne peuvent également se servir de ces assets afin de représenter des objets du jeu.


SmartCoins privatisés (Crypto-monnaies stables)

Les crypto-monnaies à prix stable (SmartCoins) sont la source d’inspiration de BitShares. A présent, les utilisateurs peuvent émettre leurs propres assets à prix stable avec des paramètres personnalisés conçus pour suivre la valeur de n’importe quel asset imaginable. L’avantage des crypto-monnaies à prix stable est qu’elles sont complètement garanties (collatéralisées) et vous ne devez faire confiance au producteur du token que pour qu’il désigne un groupe d’individu (non-corruptible) pour relayer le price feed de l’asset suivit par le Smartcoin. Contrairement aux reçus de dépôt, la valeur des SmartCoins privatisés est préservée, même si l’émetteur du token disparaît.

BitShares offre aux producteurs de nombreux paramètres à personnaliser. En plus de la whitelist, des restrictions sur les échanges ou les transferts, le producteur d’un SmartCoin privatisé a le contrôle sur:

1. Le type de garantie (collatérale)
2. Le taux de garantie initiale
3. Le taux d’entretien de la garantie
4. Les frais, le délai et le volume journalier des forced settlement
5. La fréquence d’actualisation du price feed de l’asset
6. Le global forced settlement

Grâce à ces outils, il est possible de synthétiser un pur contrat sur la différence (CFD) avec un global forced settlement (ex: chaque mois, chaque année, etc.), ou de synthétiser les bitAssets de BitShares 1.0 en imposant un délai d’un mois avant le forced settlement.

Des indices financiers peuvent être utilisés afin que le price feed imite n’importe quel type d’asset .


Marché des prédictions/de l’information

Un marché de prédiction est une des spécificités des SmartCoins, il n’y a pas besoin de margin call ou d’échéance globale car toute les positions sont complètement collatéralisées quel que soit le prix. Un marché de prédiction a un prix entre 0 et 1 et le producteur clos toutes les positions une fois que l'évènement s’est produit et que le prix final est connu. Ce marché de prédiction peut s'avérer très sécurisé si le producteur est un compte avec multi-sig comprenant de nombreux individus reconnus.


Comment réaliser un profit en émettant un Asset

Il y a de nombreux moyens de retirer un profit de la production d’un asset. En tant que producteur, vous avez le contrôle total sur les frais du marché, vous pouvez également personnaliser le % de chaque échange qui est collecté comme frais. Ce pourcentage peut être limité par un frais minimum et un frais maximum. La combinaison de ces trois fonctionnalités permet aux producteurs une grande flexibilité dans le choix des frais.


Fee Pools

Les producteurs d’assets peuvent, s’ils le désirent, maintenir une Fee Pool. La Fee Pool est une réserve de BTS et un taux de change entre les BTS et un asset. Quand un utilisateur veut payer un frais au réseau avec un token, la Fee Pool entre en action et convertit, au taux de change défini, le token en BTS afin de payer les frais demandés par le réseau. Cela signifie que les producteurs peuvent charger un extra à chaque fois qu’un utilisateur souhaite payer les frais du réseau avec leur asset au lieu de le payer directement avec des BTS.

Le but de la Fee Pool est de simplifier la procédure pour les utilisateurs souhaitant utiliser un asset sans avoir besoin d’acquérir des BTS au préalable. Tout le monde peut approvisionner la Fee Pool mais il n’y a que le producteur de l’asset qui puisse choisir le taux de change. Ce taux de change est automatiquement ajusté au prix de l’échéance si l’asset est garanti par des BTS.