BitShares French ConneXion  

Une plateforme d'échange d'actifs décentralisée.


Une plateforme de trading rapide et fluide

BitShares met à disposition de tous ses utilisateurs, une plateforme hautes performances d’échanges décentralisée. Cette dernière inclut tous les accessoires d’une plateforme de trading traditionnelle. Vos ordres d’achats et de ventes seront traités à la seconde même et la plateforme peut gérer un volume de transaction égal à celui de la NASDAQ. Avec de telles performances sur un réseau d’échanges décentralisé, qui aurait envie de prendre des risques sur une plateforme centralisée ?


Au cours de l’histoire, les échanges centralisés se sont prouvés à maintes reprises peu fiables et dignes de confiance. Que ce soit MF Global, Mt. Gox ou BitStamp, beaucoup de personnes ont été trompées car elles ont permis à une tierce partie de gérer leurs fonds. Peu importe leur taille, le nombre de personnes en charge du contrôle, les personnes régulant leur échanges ou les assureurs impliqués, tous les types de fraude, d'abus ou de vols peuvent se produire . Dans le système financier actuel, ces transgressions se produisent beaucoup trop fréquemment dans les banques centralisées et les plates-formes d’échanges traditionnelles opérant à travers le monde. Il est temps de procéder à un changement. Continuez votre lecture pour en apprendre davantage sur les avantages liés à l'utilisation de la première plate-forme d’échanges totalement décentralisée du monde, BitShares.


Decentralisée

La décentralisation permet à BitShares d’être solide et fiable face à une éventuelle défaillance. Lorsqu’un échange centralisé est compromis, des millions de dollars et des milliers d'utilisateurs sont touchés à la fois. Dans un système décentralisé, les impacts d'attaques ou de défaillances existent pour seulement un seul utilisateur et ses fonds. Les utilisateurs sont en contrôle de leur propre sécurité, ce qui a prouvé être beaucoup plus efficace que toute autre entité centralisée.

Il y a un coût fixe associé à la tentative de piratage d’un échange ou un utilisateur individuel. La différence est la taille de la récompense. Si vous mettez en place une prime de plusieurs millions de dollars pour une attaque d'un échange spécifique, alors vous pouvez vous attendre à beaucoup plus d'efforts mis en place pour compromettre cet échange que celui qui serait mis en attaquant votre compte individuel.

Dans une société donnée, plusieurs personnes ont généralement accès aux fonds de la clientèle. Vous avez peut-être entendu l'expression, "Trois personnes peuvent garder un secret si deux d’entre-elles sont mortes". Actuellement, tous les échanges centralisés sont clôturés en fonction de plusieurs personnes qui partagent la responsabilité de garder la clé secrète qui contrôle les fonds. Si l'une d’entre elles est compromise, les fonds de chaque utilisateur sont mis en danger. Pour cette raison, être individuellement responsable du maintien de vos propres secrets est la seule option vraiment sûre.


Rapide, mais pas trop rapide

Avec BitShares vos échanges sont exécutés en quelques secondes, comme n’importe quel interface d’un site Web centralisé traditionnel. Contrairement à des échanges centralisés, il ne peut y avoir aucune négociation à hautes fréquences, front running ou d’ordres d’achats cachés. Ceci permet à tous les acteurs du système de jouer avec les mêmes cartes en main.

A Wall Street, les traders font de grands efforts physiques pour être les plus synchronisés possibles avec les systèmes d'échanges. En effet leur système d’automatisation de trading prennent des décisions aussi rapidement que la vitesse de la lumière. Un échange décentralisé est un lieu de trading neutre et met tout le monde sur un pied d’égalité.


Chaque US Dollar, Euro, Bitcoin et l'once d'or qui ont été transformés en SmartCoin sur l'échange de BitShares est sécurisé jusqu'à deux fois plus que sur les plates-formes d échanges centralisées traditionnelles . Le système bancaire traditionnel a longtemps pratiqué ce que j’ai souvent surnommé la banque de réserve imaginaire, plus communément connu sous le nom de “réserve fractionnaire bancaire”. Dans l'écosystème de Bitcoin, les exigences sont évaluées à au moins 100 % de la réserve. Un seul piratage, une seule erreur ou un vol peut rapidement transformer un système de réserve de 100 % en un système de réserve fractionnaire ou pire, un système sans réserve. Sans aucune réserve , il est peu probable qu'un échange peut vous donner les fonds qui vous reviennent de droit.

En ayant toujours des réserves, vous pouvez être assurés que BitShares est solvable dans quasiment tous les marchés possibles. Toutes les réserves sont gardées en BTS sur la blockchain et ils ne peuvent être volés, car il n'y a pas de clés privées qui peuvent être compromises pour voler ces réserves.


Sans limites

Peu importe le montant, vous pourrez l’échanger à tout moment, peu importe l’endroit et sans limites de retrait de fonds. Toutes les autres plates-formes d’échanges conformes à la loi ont des limites quotidiennes de retrait . Ceux qui souhaitent dépasser ces limites standards doivent fournir une quantité de justificatifs impressionnants. Certaines plates-formes d’échanges, telles que Coinbase, ont même limité ce que vous pouvez faire avec votre argent après l’avoir retiré. Les autres plates-formes d’échanges exigent des preuves écrites de la façon dont vous avez obtenu votre crypto-monnaie.

Avec BitShares , personne ne doit approuver votre compte. Vous avez une liberté financière complète.


Frais peu coûteux

À seulement quelques cents par transaction * , BitShares est l'une des plates-formes d’échange les moins chères qu’il existe. Les autres plates-formes d’échanges facturent un pourcentage en rapport à votre volume de transactions effectuées . Pour un trade à 1000 $ sur BitStamp vous allez payer 5 $ contre moins de 0,01 $ (en Janvier 2015) pour la même transaction sur BitShares. Les échanges plus traditionnels comme “E - commerce” ou “Scottrade” vont vous encaisser plus de 5 $ par transaction. Compte tenu de ces informations concernant la taxe prise en fonction de vos transaction, vous aurez bien compris que personne ne peut battre BitShares en termes de taxes.

* Sur les parités de SmartCoin. Des frais de transactions supplémentaires sont éventuellement à prévoir pour des actions issues de particuliers.


Tradez quasiment tout

Commerce d’or, d'argent, de gaz et de pétrole, tout ceci en plus de votre monnaie nationale et crypto monnaies. Il existe peu de limites sur ce qui peut être négocié sur la plate-forme boursière de BitShares. La plate-forme d’échanges de BitShares prend en compte les actifs qui permettent de suivre l’évolution des actions, bonds, indices boursiers ou inflation. Les sociétés peuvent émettre leurs propres actions sur le réseau de BitShares et en permettre leur échange à faible coût et très facilement, tout ceci avec une protection complète contre les naked shorting (vente à découvert à nue). Quelles autres plates-formes d’échange en crypto-monnaies vous permettent d’échanger de l'or et de l'argent ?


Le but des échanges

Les plates-formes d’échanges traditionnelles englobent différents rôles aujourd’hui tels que:

# Recevoir des crypto-monnaies et émettre des reconnaissances de dettes
# Recevoir des monnaies traditionnelles et émettre des reconnaissances de dette
# Traitement d'un carnet de commandes
# Récupération de dettes

Chacune de ces étapes nécessite un degré de confiance important ainsi que de risque de contrepartie directe (direct couterparty risk) car elles impliquent la création d’une reconnaissance de dette de la part de la plate-forme d’échanges. Pour obtenir une meilleure liquidité et des spreads plus bas que les autres, cela nécessite un carnet de commande étendu et actif, ce qui signifie que la plupart des gens gravitent vers quelques échanges de base, laissant tout le monde exposé au même risque de contrepartie.

Transférer de l'argent vers ou en dehors d'une plate-forme d’échanges engendre souvent un délai de temps considérable. Les traders actifs doivent donc conserver leurs fonds sur la plate-forme. Cela a pour conséquence d’amplifier le risque pour les utilisateurs de cette dernière. Non seulement cela, mais cela agrandit également le risque de tous les utilisateurs de l'écosystème en crypto-monnaie. Chaque atteinte à la sécurité provoque automatiquement une pression de vente importante, à la fois pour le voleur qui cherchent à retirer le profit de leur butin et des utilisateurs réguliers qui ont l'espoir de vendre avant le voleur.


La centralisation compromet l’intimité

Les crypto-monnaies dépendent d'un registre public, ce qui rend difficile l’anonymat, en effet tout le monde peut voir chaque transaction. Bitcoin donne à chaque utilisateur un ou plusieurs numéros de compte, ceci a pour conséquence de donner une impression de sécurité. Les gens pensent que, tant que personne ne connaît votre numéro de compte et que vous utilisez un nouveau numéro de compte à chaque transaction, personne ne peut lier vos bitcoins à votre identité dans la vie réelle.

Là, réside le problème concernant les grandes plates-formes d’échanges centralisées. Afin de se conformer à la réglementation gouvernementale, les plates-formes d’échanges doivent connaître l’identité de tous les utilisateurs de leur réseau. Comme de nombreuses transactions pour la possession de Bitcoin se passent sur une plate-forme d’échanges, cette dernière connaît l’identité de leur utilisateur et peut savoir qui fait des affaires avec qui. Coinbase commence déjà à fermer certains de leurs comptes basés sur ce que vous faites après le retrait de vos bitcoins.

Afin d'avoir un peu d'intimité, la fonctionnalité d'échange doit être partagée entre des centaines de parties différentes et qui ne sont pas susceptibles de se concerter pour compromettre votre identité. Cela ne se veut pas économiquement viable aujourd'hui. En effet le livre d’échange crée des market incentives qui vont tendre naturellement vers la centralisation après seulement quelques échanges dans la grande majorité du marché.


La séparation des pouvoirs

Il n'y a aucune raison pour que la même entité se tienne responsable pour la délivrance des reconnaissances de dette et traiter le carnet de commandes. C’est uniquement parce que ces deux rôles sont souvent portés à être combinés qu’il existe une tendance vers la centralisation dans l'espace d'échange Bitcoin. Si nous voulons créer un échange décentralisé alors la première étape est de déplacer le carnet de commandes sur la blockchain, là où tout le monde peut le voir.

Dans ce modèle, les échanges deviennent simplement des passerelles qui reçoivent des dollars US et produisent des passerelles de dollar US sur la blockchain. Plus tard, ils recevront des GatewayUSD puis exécuteront un virement. Ils gagneront leur argent entièrement sur les frais de transaction et non à partir d'un pourcentage des frais.

La blockchain permet aux utilisateurs de trader, par exemple, des BitstampUSD contre des BitfinexUSD, afin de déplacer facilement des fonds d'une passerelle à l'autre. Les utilisateurs peuvent même échanger des BitstampUSD contre des BitstampBTC ou des BitstampUSD contre des BitfinexBTC.

Malheureusement, déplacer le carnet de commandes sur la blockchain ne suffit pas. En effet, le marché va naturellement se centraliser autour de quelques reconnaissances de dette de la passerelle et les marchés de ces dernières. BitstampUSD n’est pas fongible avec BitfinexUSD parce qu'ils ont des profils différents de fiducie et les considérations réglementaires. Peu importe laquelle de ces reconnaissances de dette est soumise à avoir un défaut tout comme les reconnaissances de dette qui existent actuellement sur les bases de données internes des plates-formes d’échanges. Ce que nous devons arriver à faire est de déplacer la confiance des émetteurs individuels à la blockchain elle-même.


La blockchain collatéralise les reconnaissances de dettes

Le centre de BitShares est le système qui permet la création de SmartCoin avec 200% de collatéralisation des reconnaissances de dettes adossées à des actifs du réseau de BitShares. Un BitUSD dispose de toutes les propriétés du Bitcoin combinées avec la stabilité du dollar américain sur son prix. A tout moment, vous pouvez vendre un BitUSD pour au moins la valeur d’1 dollar en BTS. Si à tout moment la valeur de la garantie tombe en dessous d'un certain point la blockchain achètera automatiquement le BitUSD pour une valeur d’un dollars de BTS.

Lorsque vous gardez des BitUSD, la valeur de ces derniers restera arrimée au dollar tant que BitShares garde une volatilité raisonnable. Lorsque l’on parle d’une volabilité raisonnable, nous parlons d’une volatilité encore plus grande que le Bitcoin n’a jamais connu au cours de toute son existence. Le prix de BitShares devra tomber à moins de 1/3 de son prix de départ en moins de 24 heures, puis y rester. Jamais une crypto-monnaie légitime et largement adoptée n'a vu ce genre de mouvement de prix. Cela signifie que BitUSD est sécurisé contre à peu près tout, à part à un bug logiciel non réparable dans le protocole de BitShares même. Lorsque BitShares aura atteint un niveau de maturité tel que le Bitcoin a aujourd’hui, la probabilité qu’un événement de ce genre se produise est semblable à que cela se produise à Bitcoin.


Le livre d’ordres globaux unifiés

Une fois que le marché adopte BitUSD et BitBTC comme des alternatives plus fiables et décentralisées que les BitstampUSD et BitfinexBTC, vous verrez que la majorité du volume des transactions se déplacera vers les BitUSD contre les BitBTC. La seule fois où quelqu'un voudra passer de BitUSD à BitstampUSD est lorsqu’il sera dans le processus de retrait vers un système bancaire traditionnel.

L'impact d'un livre de commandes global unifié est de mettre fin à toutes les opportunités d'arbitrage, de minimiser les écarts, et de maximiser les liquidités. En ayant les transactions exécutées sur le réseau de BitShares, nous éliminons aussi le trading haute fréquence et d’opérations en avance sur le marché (front running). Le trading haute fréquence et front running dépendent des échanges centralisés avec un volume élevé et des marchés profonds. Lorsque la grande majorité des activités de trading se déplace vers un échange décentralisé et sans problème de confiance, les échanges centralisés restants deviennent beaucoup moins attrayants pour les traders à haute fréquence.


Les portes d’accés entre le BitUSD et le dollar US

De nombreuses passerelles préfèrent l'approche à faible risque en offrant un rachat au ratio de 1 pour 1 et permettront tout simplement au GatewayUSD de flotter à côté du BitUSD avec une petite marge mais variable. Les utilisateurs paieront alors un faible coût de conversion pour passer de BitUSD à une Fiat USD en utilisant la GatewayUSD.

D'autre part, de nombreux utilisateurs voudront une conversion directe de BitUSD à Fiat USD. Dans ce mode de fonctionnement, la passerelle prendra soin de fournir la totalité de la liquidité au sein des frais de transaction et ceci à des pourcentage fixes prévus. Les passerelles seront alors bien placées en termes de concurrence en offrant l’un des spread le plus bas du marché.

Une fois que cela se produit, le BitUSD devient aussi bon que le dollar US avec un petit frais de conversion fixe. Cette taxe ne sera probablement jamais plus grande que les frais de retrait et de dépôt pratiqués par les plates-formes d’échanges traditionnelles. Lorsque BitShares arrivera à ce point précis, cela deviendra une plate-forme d’échange pleinement opérationnelle avec de nombreux partenaires bancaires et aucune limite. À aucun moment les dépôts effectués par les utilisateurs ne pourront être confisqués par une plate-forme d’échanges ou n’importe quelle passerelle. Une véritable plate-forme d’échanges décentralisée aura été développée et le but final de BitShares atteint.